Actualités

Quand le végétal s’invite…dans la presse

12.2017

La Nature s’entrouve…la science essaie de comprendre…et se passionne pour ce monde caché et complexe ! La science au secours de la nature, mobilisation des scientifiques qui tentent d’expliquer les secrets d’un monde végétal, présent 100 millions d’années avant le premier animal terrestre !

Le magazine Science et vie de décembre 2017 (n°1203) met en avant les différentes avancées scientifiques à travers :

  • la biologie cognitive
  • le secret de la « vernalisation »
  • vers un nouveau lien avec le végétal

La BIOLOGIE COGNITIVE (ou cognition végétale) met en avant les aptitudes des plantes à survivre dans leur environnement et à résoudre des problèmes spécifiques à leur existence.
Récemment, les neuro scientifiques ont décrit ces comportements comme des formes basiques d’intelligence. Une intelligence guidée par une devise ancestrale simple: pousser et résister.

Le SECRET de la « VERNALISATION » explique le mécanisme de mémorisation des plantes, stratégie qui a été aussi o
bservée chez nos neurones. L’exemple de l’arabette qui ne fleurit au printemps que si elle se souvient du passage de l’hiver, illustre la « vernalisation ».

Un NOUVEAU LIEN avec le MONDE VÉGÉTAL ?
Selon le botaniste britannique Anthony Trewavas  » les plantes n’ont pas de cerveau : elles sont leur propre cerveau.
Rien de commun avec notre intelligence centralisée, leur intelligence est collective.
Nous devrions dire non pas qu’une plante pousse , mais plutôt qu’elle fourmille d’intelligence.
Cela se traduit par un débat incessant entre cellules, émergence de comportements intelligents chez les plantes ».
Le monde végétal, à l’inverse de notre cerveau dont les (100milliards) de neurones déclinent avec l’âge, accroît son nombre de cellules !